Devenez membreAccueil | Actualités | Proposez un article | News MPSR | Votre Compte | Contactez-nous  

MENU
· Accueil
· Actualités
· Archives
· Articles
· Liens
· Liste des Membres
· Numéros utiles
· Partenaires
· Proposer un article
· Questions & Réponses
· Recherche
· Top 10
· Votre compte

Recherche



Services
· Recommander ce site
· Ajoutez à vos favoris
· MPSR en page d'accueil
· Votre compte
· Votre espace


  
QUE FAIRE FACE A UNE BRÛLURE




Les brûlures sont des lésions du revêtement cutané provoquées par le contact avec des flammes, un liquide bouillant ou un objet chaud (dans 85% des cas), par le passage de courant électrique dans le corps (dans 7% des cas), par le contact avec des produits chimiques (dans 7% des cas) et par le froid et les radiations (dans 1% des cas).

Les brûlures sont malheureusement des accidents courants de la vie quotidienne, qui se produisent le plus souvent à la maison et touchent principalement les plus jeunes (Un brûlé sur trois est un enfant ou un nourrisson).

La gravité des brûlures dépend de leur profondeur et de leur étendue ainsi que de la zone touchée et de l'âge de la victime. Cependant aucune brûlure, même légère ne doit être traitée à la légère car les complications possibles sont nombreuses.


Conseils

Arrosez immédiatement la brûlure avec de l'eau froide pendant cinq minutes (y compris dans les cas de projections de produits chimiques dans les yeux).
Si cela n'est pas possible, couvrez la brûlure d'une serviette ou d'un drap propre imbibé d'eau froide.
(Qu'elle soit due aux flammes, à un liquide bouillant ou à un produit chimique, la brûlure doit être refroidie immédiatement. Cela évitera qu'elle ne s'étende davantage, en outre cela soulagera quelque peu la douleur).
Pendant l'arrosage, retirez les vêtements autours de la zone touchée, à l'exception de ceux qui adhérent à la peau (les vêtement synthétiques par exemple).
Retirez également les éventuelles bagues, bracelets, montres et chaussures du membre brûlé, car ces objets pourraient gêner la circulation du sang en cas d'enflure du membre.
N'oubliez pas que le traitement de la brûlure ne doit pas retarder les autres gestes d'urgence plus prioritaires (ventilation artificielle, arrêt des hémorragies ...). N'appliquez pas de corps gras (beurre, huile ...) ou de pommade sur la brûlure. Evitez également les "remèdes de grand-mères" (pomme de terre, vinaigre, etc.) qui ne servent qu'à favoriser les infections.
Ces gestes effectués, vous devez absolument évaluer l'étendue de la surface brûlée car ce paramétre va être essentiel pour le pronostic, en particulier si il s'agit de brûlures profondes.
Si la brûlure s'étend sur une petite surface (inférieure à celle de la paume de la main de la victime) : Essayez d'appréciez sa profondeur
Pendant les premières heures, seule la cause de la brûlure peut vous donner une indication :
  • Les coups de soleil, le contact bref d'eau chaude sur la peau nue, et le contact très bref avec un corps chaud entraînent en général des brûlures superficielles. Ce type de brûlures ne nécessite souvent aucun traitement complémentaire particulier, mais vous pouvez prendre de l'aspirine et des boissons et éventuellement appliquer de la biafine.
  • Le contact prolongé avec de l'eau bouillante ou un corps chaud entraîne des brûlures profondes. Ce type de brûlures nécessite une prise en charge par un médecin.

Si après quelques heures des cloques apparaissent ou si la zone brûlée devient blanchâtre, douloureuse mais insensible au toucher, il s'agit probablement d'une brûlure profonde qui nécessite une consultation médicale urgente.
Si la brûlure s'étend sur une large surface (supérieure à celle de la moitié de la paume de la main de la victime)
  • Alertez ou faites alerter les secours (144 Ambulances ou 118 Pompiers).
  • En attendant leur arrivée couvrez la brûlure d'une serviette ou d'un drap propre imbibé d'eau froide. N'utilisez pas le coton hydrophile qui colle à la plaie.
  • Allongez la victime sur une zone non brûlée ou installez-la en position demi-assise * si elle présente des troubles respiratoires (* : C'est une position dans laquelle la victime est assise et adossée par exemple à un mur. Cette position permet à la victime de se décontracter tout en libérant ses voies aériennes).
  • Surveillez la victime jusqu'à l'arrivée des secours.


Attention ! les conseils ci-dessus ne remplacent pas une formation au secourisme dispensée par un organisme agréé ou une association habilitée. Seule une telle formation vous permettra de pratiquer le secourisme avec un maximum d'efficacité et de sécurité.




Source: www.distrimed.com






Magazine des Pompiers de Suisse Romande

Publié le: 2015-02-25 (2952 lectures)

[ Retour ]